My Space

Féminitude

Dans ces pages, il est question de féminité à tout va. Aspects pratiques, versant psychologique, influences, clichés, avantages, inconvénients, espoirs, combats et déception, la féminité se retrouve décrite à plusieurs mains, par petites touches, comme un tableau de peintre flamand. Toutes sont dans le vrai. Toutes sont femmes et écrivent leur condition de tous les jours. A leur façon.

Ce qui m’interroge depuis plusieurs jours, c’est le fondement de cette féminité. Ses symptômes, conséquences et attributs sont (et seront) décrits ici mais… pas leur cause.

Au fond, la féminité, c’est quoi? Etre une femme ( des années 80, mais femme jusqu’au bout des seins. Michel, sors de mon corps!) à quoi ça tient? On le sent comment? Est ce qu’être une femme, c’est simplement avoir gagné une paire d’ovules et une paire de seins en prime, à la grande loterie de la naissance?

Pour moi, non. Certes, être une femme est grandement facilité par la possession d’un magnifique vagin mais ça ne peut pas suffir. Pour preuve, les transexuels.
Le passage de l’enfance à l’adolescence a été décrit, et le sera encore, en long en large et en travers. Ca, j’ai assimilé, pas de problème.

Mais le passage de l’état d’adolescente à celui de femme est nettement plus flou.

Je me suis livrée à un petit interrogatoire de l’homme qui m’accompagne, afin d’espérer faire un comparatif. Il en ressort que le monde masculin peut (en vraiment très gros) s’expliquer ainsi. Le petit garçon devient adolescent avec, à peu de choses près, les mêmes difficultés et obstacles que ceux que les filles rencontrent. L’adolescent devient homme avec l’apparition de certaines responsabilités. Pour certains, il s’agira d’un emploi, pour d’autres, d’une famille. En gros, l’homme devient adulte quand il devient responsable. Ce qui situe le changement, en moyenne entre 20 et 28 ans.

Pour les filles, c’est plus compliqués. D’abord, nous sommes plus responsables, plus jeunes. Sans aller jusqu’à dire que les adolescents sont des écervelés, je considère que les filles sont plus responsabilisées dès l’enfance. L’aspect “responsabilisation”, même si il peut être retenu comme facilitant, n’est pas non plus ce qui fait qu’une femme devient femme.

Et là, je sèche… Si je parle de mon petit cas personnel, j’estime que je ne suis pas femme, encore. Je suis femme en devenir. A 28 ans. Si j’observe les femmes autours de moi, je constate que j’ai tendance à étiquetter comme femmes, celles d’entre nous qui sont plus âgées. Vers 35 ans, en moyenne. La naissance d’un enfant a l’air de les faire mûrir, mais… pas toutes. Ca me soulage, parce que ça m’aurait fait chier de constater qu’il fallait un môme pour être une femme adulte!

J’ai encore questionné mon compagnon, qui m’a livré sa définition de la femme adulte. La femme adulte doit :
* être consciente de son charme, reconnaitre sa présence, pouvoir en jouer sans en abuser.
* avoir cessé de jouer avec les gens et les choses intempestivement.
* être satisfaite de son statut marital, qu’elle soit célibataire ou mariée, mais que cela soit son choix absolu
* assumer ses responsabilités

Selon ces critères, je suis femme. Comment alors expliquer que je ne le sente pas?

5 Responses to “Féminitude”

  • Avatar de LN*
    LN*

    Parce que vous ne vous retrouvez sans doute pas dans ces critères à lui…
    Il me semble que votre ami perçoit la femme adulte comme un individu qui est par nature manipulateur et “joueur” et dont l’homme est une sorte de martyr consentant… Selon lui, une femme mature est une bonne actrice qui sait mettre en pâture ses charmes pour séduire un homme. Toutefois, si cette femme mûre doit pouvoir charmer, plaire, séduire, captiver, et envoûter un homme, elle se doit également de ménager la sensibilité de ce dernier et d’accepter son statut social avec son lot de responsabilités parce qu’il n’est pas bon d’abuser des ces charmes …

  • Houlalala!! Me pose pas la questions… Moi je sais pas… Si je vais parler de toi a quelqu’un, je vais dire : “y’a une nana sur ladiesroom…”, aussi bien de toi, que d’Andralya ou que d’Opaline… curieux non? Après si jme sens femme… a 18 ans… ben pas tout a fait!! ça dépends des fois… j’en sais rien en fait! putain ayé jvais pas dormir chez moi!

  • jvoulais dire : ce soir, pas chez moi…….O_o

  • Si je puis me permettre Miss Lili, j’espère que tu possèdes un peu plus qu’une paire d’ovules…même si tu ne souhaites pas t’en servir de ces ovules…Ovaires était peut-être le mot que tu cherchais?

    @Pepite2choco “Ah mes ovaires”, si tu es une vraie fan tu dois connaître…;-)

    @Miss Lili, chacune d’entre nous est femme comme elle est, tu ne te sens pas Femme comme le décrit ton compagnon mais lui te voit ainsi…Et puis pourquoi voudrais-tu mettre une étiquette précise de Femme sur ton dos?

  • Avatar de LN*
    LN*

    Bah parce qu’elle se cherche … :o) C’est une question existentielle qu’elle se pose … Elle voudrait bien connaître sa place dans ce monde ? Ce qu’elle est pour elle-même et pour les autres ? Quoi de plus simple de vouloir de chercher à se définir en quelques adjectifs et (peutêtre) de se coller quelques étiquettes. Une femme se construit toute sa vie de toutes les manières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>