My Space

Je suis venue

=> J’ai vu, j’ai été vaincue.

Je me suis sortie de ma tête. Je pensais que j’allais supporter le monde extérieur. Que je m’étais reconstruite, que les choses changaient. Ben non. Le temps d’être un peu dehors, de regarder les gens, de s’investir dans autre chose que moi-même et quand je rentre dans mon crane, mon crabe fait une boum avec BBQ dans le salon parce que dehors il pleut ( il a raison : j’en viens).
Je comprends pas ce qu’on me veut. Je suis encore en train d’essayer de jouer avec les autres, ceux que je regardais de l’interieur de ma cage en verre. C’est bien ce que je pensais : je n’aime pas jouer à leur jeu. Je n’aime pas me battre, me faire une place, me faire respecter, essuyer les emmerdes, tout ça pour intégrer un système que je ne cautionne pas. Tout ça ne me ressemble pas. Et en plus, je connais pas les règles du jeu. Dans ces conditions-là, je peux pas trouver ça génial…
Je comprends pas ce qu’on me veut. Je dois pas parler le même langage que les autres. Ils parlent pas le mien non plus, ceci dit. Je suis fatiguée. Et angoissée. Et stressée. Et découragée. Et je peux pas partir. Rien qu’à l’idée que je dois aller bosser demain, j’ai déjà une insomnie.
Mais qu’est ce qu’ils attendent de moi, que je suis incapable de leur donner, et qui doit etre tellement évident pour que personne n’eclaire ma lanterne ?

PS : Ca date du 15/08/2004. Ca va mieux, depuis. Mais ca revient de temps en temps. Et j’avais envie de le partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>