My Space

Electro-choc.

En préambule, sachez que si certains se reconnaissent, ce n’est certainement pas fortuit. En effet, je prends mes exemples dans ce que je lis et… je vous lis. Néanmoins, je tiens à ce qu’ils sachent que je n’ai pas envie, ni le but, de leur en vouloir personnellement, ou de les montrer du doigt. J’ai rencontré ce dont je vais parler ailleurs, et il est tout autant question des autres… Et de moi.  

Je poste, parce que même si la réflexion est partie de commentaires, elle est nettement plus généraliste.

C’est moi, ou bien j’ai pas d’humour?
C’est moi, ou bien on agresse vite?

Je suis choquée. Et probablement susceptible aussi. De constater que sur les forum en règle générale, quand on est heurtée, on a “pas d’humour”. Moi, ça me fait pas rire de lire que certaines autres personnes doivent être “éduquées” au bon gout, “avoir un peu  de couilles au cul” pour faire ceci ou celà, être “idiote” de ne pas comprendre ceci ou cela.
La formulation de tous ces reproches me gêne. Non que je sois contre le débat passionné, bien au contraire. Mais je pense que le débat ne passe JAMAIS par la relégation de l’autre à l’état d’enfant/de crétin/ d’aveugle/de sourd/…

Ce qui me choque le plus n’est pas tant l’emploi d’une figure maladroite, ce ne serait qu’un moindre mal, bien excusable. Non, ce qui me saute à la figure c’est cette incapacité à prendre sur soi.
On a heurté, choqué, les mots ont dépassé notre pensée, on a voulu faire un trait d’humour qui a visiblement fait “plouf”? Quand ça m’arrive, je m’excuse, je m’assure que l’autre a bien compris que je n’avais pas l’intention de blesser et je repars sur autre chose.
Sur le net, non. Ceux que je croise, plutôt que de reconnaitre qu’ils se sont trompés, enfoncent le clou et n’hésitent pas à demander au heurté de faire preuve d’un peu de bon esprit, d’oublier qu’il a été choqué ou blessé.
La personne qui a été bousculée dans un bus doit-elle absolument sourire au maladroit?
La personne a qui on a écrasé les orteils doit elle sourire? Doit-elle affirmer que non, bien sur, elle n’a pas mal, pensez-vous, ce sont mes vieux orteils, j’en avais de toute façon plus l’utilité?
En fin de compte, la personne qui prend votre coude dans l’oeil et s’en sort avec un beau cocard doit-elle absolument faire preuve d’un humour désopilant?
Je suis de ceux qui pensent que non. Et que si pardon il doit y avoir, il doit pour autant être demandé.

La différence entre le virtuel et le réel se marque dans ce genre d’échanges. Prenons une situation lambda dans la vie réelle. Vous avez une collègue, que vous connaissez de vue mais avec laquelle vous n’avez pas copiné. Cette dernière a un peu grossi ces derniers mois. Après vous être demandé si cela cachait un heureux évènement ou une overdose de chocolat, vous vous lancez. Et vous lui demandez, tout de go, sourire aux lèvres, si l’heureux évènement est une fille ou un garçon. Et la collègue de vous répondre froidement “ni l’un ni l’autre” ( et de vous traiter de connasse mentalement, mais là n’est pas la question). Et tire une tronche jusque par terre.
Un être constitué comme moi s’en veut. Et s’excuse. Et puis fuis, il faut bien l’avouer. Mais jamais, au grand jamais, je ne me permettrais de lui dire qu’elle est de bien mauvaise composition de ne pas rire à une blague si élégament tournée. Je ne me permets pas non plus de sous-entendre que si elle avait un tant soit peu de jugeotte, elle aurait compris qu’il s’agit d’humour/que la méprise est humaine. De même, je ne la taxe pas de femme sans humour si elle n’éclate pas de rire.

Et bien sur le net, ça se fait.

Ca me choque.

PS : Je suis probablement hyper-sensible, susceptible et sans humour. Mais je vous prie de croire que ça alourdit suffisemment mon existence sans qu’on en rajoute.

5 Responses to “Electro-choc.”

  • On a beau dire que le stress est le mal du siècle, il s’avère surtout que la communication est le mal de tous les temps…

    Bien souvent, les gens adoptent des réactions particulières, voire, les imposent, justement parce qu’ils se projettent et se sentent encore plus mal. Pour eux, il devient dès lors plus facile, plus réconfortant (pour eux-mêmes) de voir celui qu’ils ont blessé rire.

    Enfin, c’est, il me semble, ce qui arrive le plus souvent… Il est difficile d’admettre qu’on ait pu blesser une personne avec des propos qui nous semblaient pourtant légers. ;-)

  • Pour ce que j’en ai lu au travers de tes commentaires, tu as de l’humour et tu n’es pas intolérente. Je vois ce à quoi tu fais allusion, tu sais quoi ? Ne te prends surtout pas la tête, ça n’en vaut pas la peine, zappe, zappe, zappe !
    Biz en passant.

  • Je ne sais pas vraiment à quel commentaire (s) tu fais référence, mais peu importe. L’idée n’est pas que sur Ladies Room on se sente “agressée”. D’ailleurs voilà un texte qui me donne une bonne occase de re-poster cette petite charte des commentaires ;-)

  • Avatar de kim
    kim

    J’espère ne pas être dans les personnes qui t’ont blessée si c’est le cas c’est bien involontaire ! Je suis d’accord avec Opaline sur tes commentaires. D’ailleurs pour Radiohead tu m’as plutôt défendue : je ne critiquais en rien la créativité/qualité/etc de ce groupe. Merci !

  • Miss Lili, perso je te trouve vraiment bien, très tolérante, pas sans humour et ton article est très juste! J’espère également ne pas t’avoir blessée mais je n’ai aucun souvenir d’avoir fait quelque chose a ton encontre. En tout cas jte fais pleins de bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>