Humeurs

J’ai pas d’amis

Un constat s’impose. J’ai du mal avec l’amitié. Réelle et virtuelle. Au réel, c’est un concept flou. Pour moi, les amis, les copains, les connaissances, tout ceci n’a ni queue ni tête. Je fonctionne dans un système qui ne se catégorise pas.

Les gens vont et viennent dans mon entourage, au gré de mes envies, mes besoins (ne nous leurrons pas), mes centres d’intérêts et mes rencontres. Je range mes amis par intérêt. Ou par année. Ou par groupes.

Quoi qu’il en soit, je suis très admirative des gens qui disent, dans un élan de sincérité “ma meilleure amie”. Parce que moi, j’en ai deux. Et elles ont été élues meilleures parce qu’elles sont là depuis longtemps (17 ans, quand-même) et que si je regroupe leurs domaines d’action, on arrive, à peu près, à ma vie entière. Je reste très embêtée pour toutes les autres amies que j’ai… Où sont elles? Que font elles? Comment les nommer? Et surtout, comment ne pas froisser de susceptibilité?

Parce qu’au fond, moi, je m’en fous. J’ai pas besoin de savoir si Julie est une meilleure amie que Melissa, j’ai juste besoin de savoir que pour shopping pétasse j’appelle Melissa, pour un bon plan dancefloor, ce sera Julie. Mais ces demoiselles ont parfois des susceptibilités chatouilleuses et je me retrouve là, prise entre deux feux, à bredouiller des “oui je t’aime, comme mon amie”.

Et puis j’ai un problème de présence aussi. Je ne suis pas toujours là. je suis là pour les autres quand j’estime que je suis suffisamment là pour moi. Je suis donc d’un égoïsme incroyable, à considérer qu’aujourd’hui, là, certainement Machine a envie d’aller au cinéma avec moi, et certes, j’ai dit oui… mais non. Aujourd’hui, j’ai eu une mauvaise journée, celle d’hier n’était pas mieux, celle de demain ne s’annonce pas enviable alors ce soir, je ferme tout, je vais dans mon bain. Seule. J’ai mauvaise conscience…

Au virtuel, je ne suis pas plus douée… Depuis l’apparition de Facebook, je suis assaillie de demandes d’amis, qui sont en fait des amis d’amis. Certes on se connait, on se voit aux mêmes fêtes, on se croise depuis des années à l’anniversaire de Truc mais… Est-on amis? Est-ce que je te raconte ma vie? Est-ce que tu partages ma passion pour les paillettes? Est-ce qu’on va boire un verre, manger un bout un midi? Non.

Alors sommes-nous amis? Non. Mais vous avez déjà essayé de refuser une demande d’amitié? Moi oui. Catastrophe. Snobinarde, égoïste, pète-sec et pince-sans-rire, je suis passée pour la pas cool de service.

C’est que pour moi, les mots sont importants. Quand je décrète quelqu’un “ami”, c’est précis. Et je dois dire, je me sens un peu seule, à l’heure de l’amitié virtuelle à tout va…

14 Responses to “J’ai pas d’amis”

  • je te comprends!! j’ai plein de gens qui gravite autour de moi mais ej pense que je n’ai que deux reelles amies

  • Enfin quelqu’un qui semble un peu comme moi. J’ai eu beaucoup de gens dans ma vie, je connais beaucoup de monde aussi. Pourtant celui qui merite la palme ‘ami’ doit faire beaucoup de concessions, faire preuve d’une patience extrême.. Oh mais je te rassure je suis aussi d’un egoïsme sans nom et les gens me le rappellent parfois. Bah oui les gens c’est comme ca je ne saurai être là pour vous avec toutes les emmerdes que j”ai.. Mais au fond c’est quoi le mieux??? Faire semblant sous pretexte de… ou bien être honnête et franche?
    Moi j’ai choisi la deuxième solution depuis longtemps. Ca marche avec les vrais amis, les autres tracent leur route et sans regrets..

  • Ouh quelle prise de tête.
    C’est pas de l’égoisme de dire qu’on n’a pas envie de passer du temps avec une personne, hein, en général les amis comprennent parce qu’eux même nous font parfois le coup du “bof la chuis crevé, on se voit une prochaine fois je t’appelle !”
    Problème est quand on attend plus de ses amis que ce qu’on peut donner, dans ce cas on cherche pas des amis mais des parents.
    A part ça les amis c’est plutôt cool.

  • Ben moi j’ai le problème inverse.
    Je n’ai quasiment que des amis!
    Pas tant que ça d’ailleurs mais les gens qui gravitent autour de moi sont des amis. Je ne fréquente personne d’autres. Je n’ai pas de réseau social, pas de “copine” de boulot puisque je bosse chez moi, pas de fréquentations épisodiques parce que je ne sors jamais en soirée… et comme mon amoureux n’a pas d’amis lui, ça réduit encore le champ des possibles…
    Mes amis vivent la plupart loin de chez moi, on ne se voit donc pas beaucoup mais on s’appelle autant que faire se peut.
    J’ai appris très tôt à faire le tri dans ma vie et je n’en ai gardé que le meilleur. Pareil pour la famille, je ne fréquente que les gens que j’aime… et tant pis si ça fait jaser puisque ceux qui m’en veulent ne m’intéressent pas!

  • J’ai également deux amies, et un ami.
    Pour lui, pas de souci, il est l’unique. Pour elles, il a fallu la jouer plus fine, on se croirait en cours de récré mais c’est un constat.
    Alors, il existe, mon amie d’enfance et ma meilleure amie, elles ne peuvent pas s’encadrer d’ailleurs, pas étonnant. Impensable de faire une virée shopping ou un resto à 3 tss tss tss.
    En revanche, j’ai des tas de cops mais je nuance énormément copines et amies, incomparable.
    Ceci n’est valable que dans la vraie vie, pour ce qui est du virtuel, copine suffit amplement et ça n’empêche ni les bons moments, ni les affinités.

  • Pareil! Ça décomplexe de trouver d’autres spécimens!
    Moi je suis comme Opaline, mes vraies amies se comptent sur les deux doigts de la main ;)
    Le reste de ma clique, ce sont mes cops. On délire aussi mais c’est différent.

    Pour ce qui est des amitiés virtuelles, c’est pareil j’accroche pas… Ma page myspace et mon blog prennent la poussière quelque part sur le web.

  • Avatar de Lya
    Lya

    Pendant longtemps, je me suis fait la même reflexion que toi en me disant que je n’avais pas d’amis. Et je pense sincerement que jusqu’a mes 18 ans c’était assez vrai.
    Depuis, j’ai rencontré pas mal de personnes qui font partie de mon cercle d’amis. Certes, je fais la difference entre mes ami(e)s et mes copines/copains. Pour moi un(e) ami(e) est une personne que sur qui soit je peux compter à tout moment et pour toutes les raisons des plus importantes aux plus futiles. Quand à mes copines/copains, pour moi ce sont des personnes que je vois de temps en temps, à des dinners, à des fêtes, des personnes que je prends plaisir à revoir et à avoir des nouvelles mais qui ne sont pas forcement presentes dans ma vie.
    Alors faut pas croire que j’ai des milliers d’amis, hein ;)
    J’en ai 3 que je considère comme des personnes faisant proche de mon cercle d’entourage.
    Quant à facebook, j’accepte tout le monde pour un peu que je le connaisse de près ou de loins MAIS il faut que j’ai entendu parler de la personne OU qu’on ait des amis communs.
    Je remarque que je ne “parle” pas à tout le monde que facebook bien au contraire mais bon, ça fait partir de la vie…

  • salut Miss Lili! je te suis reconnaissante de faire un article sur ce sujet!

    je pense sincèrement que les vrais amis se comptent sur les doigts de la main, pour tout le monde…l’amitié rime quelque part avec intimité, ce qu’il faut donc réserver à quelques “VIP”…

  • J’ai beau connaître pleins de monde aussi, je sais que j’ai des amies, certes que je compte sur les doigts de la main. J’pense qu’on est toutes d’accord sur ce point :)

  • De toute façon, on n’a pas besoin d’avoir des centaines d’ami(e)s pour être heureux, le plus important c’est d’en avoir quelque uns dont on sait qu’on ne perdra pas le contact avec eux, quoi qu’il se passe dans nos vies…

  • J’aime bien ta franchise, ca fait du bien :-)

  • Les amies faut s’en méfier, c’est pas net. Elles racontent vos histoires intimes à leurs ami(e)s pour se foutrent de votre gueule et ensuite elles sucent vos mecs ou vos maris, comme ça, juste pour voir, en passant.

    Je n’ai qu’un seul et unique ami et il est homo. Il ne comprend rien aux femmes et ça m’aide car il écoute, pose les bonnes questions auxquelles je dois m’efforcer de répondre clairement.

  • Merci à toutes pour vos commentaires.

    rumeur> ouhla mauvaises expériences… mais effectivement se faire poser des questions claires, c’est un sacré coup de pouce en amitié aussi!

  • rumeur : “les amies faut s’en méfier, c’est pas net”. Les filles ne sont pas toutes de sales médisantes ! Tu as du avoir de mauvaises expériences, mais laisse une chance aux filles :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>