My Space

Dehors ?

Et dans la foulée, le deuxième article.

Toujours pas drôle…

Je bosse en prison. C’est tendance, avec la sortie de Cantat et les polémiques sur les peines trop courtes, les libérations anticipées…

J’aide aux libérations anticipées. Et j’essuie souvent les opinions de la ménagère outrée sur le fait qu’on remette dehors tous ces gens… Mais il faut choisir, ma bonne dame, vous les voulez tous dedans, et il faut encore construire des prisons, y compris dans votre ville ou pas?
Les gens résolument contre la Justice comme elle est rendue de nos jours me font rire. Il faut faire le deuil, en tout cas momentané, de la peine purgée jusqu’au bout. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas assez de prisons pour contenir tous ces gens. Parce que la prison ne répare rien du tout. Parce que 1, 5 ou 10 ans à l’ombre, ça ne bonifie que le vin, pas les être humains. Aussi parce qu’une agression, un assassinat n’a pas de prix. Vos nuits sans sommeil, vos cauchemars, l’absence d’un proche, ça se compte en années ? ( Pour tout le reste, on sait qu’il y a MasterCard). Pas les miennes.

Je crois à la peine d’emprisonnement comme facteur déclenchant d’une réflexion au sujet du délit commis, et donc, je crois aussi que pour être réellement efficace, il faut une perspective. Ils sortiront d’office, un jour ou l’autre. Je préfère qu’ils sortent plus tôt, moins abimés et sous condition.

Bien sûr, il y a les choses innommables, les serial killers, les affreux dont on ne fera jamais rien… Mais ils sont une minorité et la loi n’a jamais été faite pour les cas particuliers. Ceci dit, la réflexion continue, à leur sujet. Trop à mon goût : on crée un système pour ces exceptions alors qu’ils ne sont pas la majorité de la population carcérale.

Le débat reste ouvert, la prison ne l’est que trop peu…

12 Responses to “Dehors ?”

  • Ma mère est prof de dessin, et elle donne des cours une fois par semaine à la prison de ma ville. Dans son groupe, un détenu était dans la même cellule qu’un jeune qui avait renversé deux filles devant mon lycée (dont l’une à faillit ne jamais remarcher). La prison ne changera jamais ce mec là, il s’en contrebalançait royalement, comme si rien ne s’était passé. Est-ce qu’en ressortant, il arrêtera de rouler vite? Est-ce qu’il se rendra compte que la prochaine fois il pourra tuer quelqu’un? Je crois pas. Ma mère croit beaucoup en les gens et reste persuadée comme toi que la prison est trop fermée et n’offre aucune perspective d’avenir.

  • Non, il ne s’en rendra pas compte tant qu’il n’aura pas fait l’effort d’un travail sur lui-même. Mais c’est pas 25 ans en prison qui vont l’inciter à le fournir. Je me demande encore ce qui incite d’ailleurs… Mais force est de constater que certains se trouvent incités.

  • je ne pense pas non plus que la prison soit la seule solution, loin de là, pour remmettre sur le “droit chemin” quelqu’un, sans négliger non plus que c’est un passage obligé non plus. Car une société ne peut être viable sans système de coercition. Néanmoins, quand on voit que les prisons sont surpeuplées, les peines innapliquées, ou parfois même la prison en devient pour certains un rite de passage pour être “reconnu” ou “respecté. Donc je me demande à quand une vrai réforme dans ce domaine là qui proposerait des alternatives à la prison, pas le bracelet electronique, mais un vrai système de “réinsertion” par un travail sur soi, pour réparer ses erreurs, je me pose la questions des travaux d’intérêt général par exemple..enfin, ce qui est certain c’est que la prison n’est pas l’unique solution puisque il y a 90% de récidive chez ls personnes qui ont déjà été en prison.

  • Je partage ton avis pour les exemples que tu donnes. Mais je comprends aussi l’inquiétude de la ménagère. Bien évidemment, il s’agit là de cas particuliers… mais comment accepter qu’un pédophile, un tueur en série soit remis en liberté? Il ne s’agit pas tant de le punir indéfiniment pour ce qu’il est ou ce qu’il a pu faire, que de l’isoler d’un monde où l’on sait qu’il est potentiellement dangereux…

  • Avatar de .W.
    .W.

    Il n’y a pas que des pédophiles ou des tueurs en série en prison..

  • Ben en plus, un pédophile, souvent, agit sous le coup de pulsions… Comment la prison peut l’aider lui, a ne pas recommencer? 20 ou 30 ans c’est pas ça qui le changera…

  • Entre la protection de la société contre les agissements dits nuisibles d’un individu ( ne me jetez pas de tomates, je rapelle que la Loi est éminemment culturelle, donc les infractions diffèrent selon les époques et les cultures) et le respect du droit de l’Homme, nos politiques carcérales cherchent leur voie depuis… que le monde est monde.
    Dans mon pays, la Justice à tendance à développer une branche spéciale pour les délinquants sexuels.
    On parle beaucoup des pédophiles… là aussi, effet de mode. Je ne veux pas dire qu’il faut les laisser faire, juste qu’ils cristallisent l’opinion publique, qui juge leurs crimes plus affreux que d’autres, ralentissant une réflexion de fond sur le système carcéral et la société…
    A mon sens, la solution n’est pas en prison mais… à l’école….

  • Ce pourrait être une bonne conclusion Miss Lili.

    Je partage ton point de vue sur tous les points.

    Il est certain que je voudrais pas d’une société qui punisse sous le coup de l’émotion.
    Quand on me demande mon point de vue sur la peine de mort, je l’explique ainsi: si on tue (ou viole) mon enfant, bien sûr que je suis pour la peine de mort car la mort et toutes les souffrances qui pourront l’accompagner seront tout ce que je souhaite pour le coupable mais en aucun cas je ne voudrais vivre dans un pays qui tue les gens au nom de la loi. Je sais faire la différence entre mes sentiments et ce qui est socialement admissible.

    Quant aux prisonniers “lambdas”, il est certain qu’un emprisonnement non suivi n’a aucune chance de les amener à changer alors il faut ouvrir le débat et trouver des solutions, des vraies.

  • Euh. Je veux pas faire encore l’intello de service mais là dessus lisez “Enfermer et Punir” de Michel Foucault. Sinon tout à fait d’accord avec toi Miss Lili concernant les pédophiles. (qui est d’ailleurs un néologisme), ce qui montre bien, le langage étant étroitement lié à la culture, que c’est un “crime” nouveau. Il y a deux siècle le violeur d’enfant n’était d’ailleurs même pas considéré comme un criminel. (je vais me faire tuer pour le coup…)

  • Avatar de N.C
    N.C

    concernant les pedophiles, il me semble que le taux de recidive , pares passage en prison,, est faible.. de l’ordre de 8%, sauf erreur de ma part. le drame, c’est que ces famuex 8% sont des “purs et durs” (excusez moi pr l’expression)
    eux, ce n’est pas la prison qu’il eur faut, c’est un endroit special avec traitement….
    oui les prisons sont surpeuplées et ce n’est pas avec les nouvelles lois que ca va s’ameliorer.
    quant au bracelet electronique,le probleme c’est qu’il ne peut s’appliquer qu’a des peines courtes maxi 6 mois. apres ca devient ingerable.
    il faut continuer a trouver d’autres alternatives. le travail d’interet general me semble une solution interessante pr certains.

  • Excellent billet miss lili. J’aime l’idée que sur ce site il y ait de belles âmes comme la tienne.

  • @N.C. les gouvernements européens mènent tous une réflexion sur les criminels à caractère sexuels… Avec des degrés différent de résultat et de solution… p-e l’Europe amènera-t-elle une uniformisation quand une solution acceptable aura été trouvée…
    @ penséeDeRonde : merci :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>